La commune de Visé a salué le travail effectué depuis 20 ans par le GRACQ Basse-Meuse en lui remettant un prix citoyen. Elle entend ainsi récompenser les actions des cyclistes quotidiens pour un environnement responsable.

Créé en 1996 par Richard Vialas, le groupe local GRACQ Visé (devenu GRACQ Basse-Meuse dans les années 2000) s’est assez vite intéressé au développement du vélotourisme dans la région. Fin des années 90, il a participé au rapprochement entre les communes transfrontalières pour l’élaboration du réseau de la Montagne St-Pierre, avec la mise en place d’un bac pour traverser le fleuve à Lanaye.

Depuis, il a aussi organisé de nombreuses balades à la découverte du patrimoine naturel et culturel du bassin de la Meuse. Ces balades encadrées rencontrent toujours plus de succès.

Prix Citoyenneté GRACQ Basse-Meuse

Si le Prix de la Citoyenneté 2017 a été attribué au GRACQ Basse-Meuse, c’est sans doute parce que le réseau de vélotourisme à points-nœuds « Au pays des vergers » est en train d’être balisé par la Fédération Touristique de la Province de Liège. Les panneaux ont en effet été placés dans la vallée de la Berwinne cet automne. Actuellement, l’installation est en cours sur les communes de Visé, Bassenge et Oupeye.

Points Noeuds Basse-Meuse

Pour rappel, ce projet avait été initié en 2005 par les bénévoles du GRACQ, qui l'ont porté avec conviction afin de le faire aboutir, malgré les obstacles pourtant nombreux. Quand la Province a annoncé en 2010 une étude de faisabilité qui allait durer plusieurs années, le groupe local a mis en place sans attendre une série de balades thématiques :

  • balade des poiriers en 2012 (avec Visé, Dalhem et Blegny)
  • balade des pommiers en 2014 (avec la Maison du Tourisme de Herve)
  • balade des cerisiers en 2015 (avec la Maison du Tourisme de la Basse-Meuse et la commune d’Oupeye)
  • balade des sureaux en 2016 (avec la Maison du Tourisme du Pays de Herve)

Se déplacer à vélo aussi

Si aujourd'hui le GRACQ Basse-Meuse est avant tout connu pour le vélotourisme, il ne faut pas oublier que les membres de la locale veulent avant tout développer la pratique du vélo au quotidien.

Pour cela, ils lancent diverses campagnes de sensibilisation (pour faire ses courses à vélo, pour aller à l'école à vélo, pour rouler éclairé, pour favoriser la mise en place de zones 30 et de sens uniques limités, etc). De nombreux contacts ont également été pris avec les autorités publiques en vue d'obtenir des aménagements cyclables.

Depuis 20 ans, le GRACQ Basse-Meuse a encouragé la mise en place de nombreuses voies cyclables. Rien que sur le territoire de la commune de Visé, on peut citer les cheminements entre Richelle et Lorette, au quai de halage, entre Lixhe et Lanaye, en dessous du pont d'Argenteau... sans compter des abaissements de bordures, des pistes marquées au sol, la mise en place de parkings et de balisages.

Bernard Gabriel

10566 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ