La Wallonie prépare un plan ambitieux pour le climat. Un plan "Air Climat Énergie" qui retient le vélo comme un mode de transport à stimuler. Nous ne trouvons cependant, dans sa version actuelle, aucune mesure concrète pour arriver à 5% des déplacements à vélo en Wallonie en 2030. Et aucun autre plan vélo sérieux ne pointe à l'horizon non plus...

Nous sommes bien sûrs ravis de voir le vélo reconnu comme un mode de transport ayant un rôle à jouer dans la protection du climat. Nous soutenons en tout cas la vision "FAST 2030" (5% de déplacements à vélo) du gouvernement wallon, plutôt que le scénario intermédiaire du Plan Air Climat Énergie (3%), beaucoup trop faible en matière de report modal.

Plan Air Climat Energie 2030

Nous sommes cependant inquiets de n’avoir lu dans le plan aucune mesure opérationnelle pour mettre les Wallons en selle, alors qu'y figurent des mesures concrètes pour l’essor des voitures électriques. Les grands principes ne feront pas à eux seuls décoller la part modale du vélo en Wallonie !

On n'y arrivera pas non plus avec l’approche très "RAVeL" de nos autorités, car la majorité des trajets en Wallonie ne peuvent être faits sur ce réseau uniquement. La plupart des zones d'activités économiques, des pôles commerciaux ou résidentiels n'étant pas à proximité du réseau RAVeL, le vélo doit être pris en compte sur les routes régionales qui desservent ces pôles wallons.

De même, le vélo ne pourra pas se développer par une série de mesures isolées. Il doit faire l’objet d’un plan d'ensemble en termes d’infrastructure, de formation, de sensibilisation et de communication. Il n’est pas nécessaire d’alourdir le Plan Air Climat Énergie avec un plan vélo complet, mais on doit au minimum y indiquer la nécessité de développer un vrai successeur à "Wallonie Cyclable", attendu depuis 2014. 

Le GRACQ a travaillé conjointement avec Inter-Environnement Wallonie pour développer une vision "modes actifs", qui est pour l'instant sur la table du ministre de la Mobilité et qui pourrait servir de base à un vrai plan vélo wallon. Un tel document a le mérite de synthétiser ce qu’il faudrait faire pour doper l’usage du vélo en Wallonie, et de faire consensus au sein des associations wallones de mobilité et d’environnement. Il ne reste qu'au gouvernement wallon à s'en saisir pour concrétiser ses visions favorables aux cyclistes wallons.

Luc Goffinet

10433 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ