Le projet européen BiTiBi (Bike Train Bike) a recensé les meilleures pratiques de combinaison train/vélo en Europe. Parmi celles-ci, la mise à disposition d'un vélo à la gare d'arrivée dans trois pays (Pays-Bas, Belgique, Royaume-Uni). Selon les endroits, entre 8% et 22% des trajets effectués grâce à ces vélos partagés pour le "last mile" remplaceraient des trajets complets en voiture !

Conférence BiTiBiPays-Bas -OV-fiets

On recense 280 gares (sur 410) qui disposent de vélos partagés. Ceux-ci effectuent deux millions de sorties par an. Ils permettent de remplacer à 46% des trajets en bus/tram et à 8% de leurs utilisateurs de se passer de voiture pour le trajet complet.

On peut s'abonner au système avec la même carte que pour le train. Il n'y a plus de forfait d'abonnement à payer (un frein en moins quand on n'est pas sûr d'utiliser un vélo partagé). Le système a atteint son équilibre financier après 10 ans.

Royaume-Uni - Bike & Go

Il y a maintenant 70 gares qui proposent des vélos partagés. Originalité du système : on peut s'y abonner via son smartphone, ce qui permet de prendre directement le vélo que l'on voit à la gare où l'on vient d'arriver. Environ 50% des nouveaux membres utilisent cette procédure "on-the-spot".

Environ 19% des trajets faits avec ces vélos partagés remplacent des trajets en bus/tram/métro, et 19% des trajets qui auraient été faits complètement en voiture. On estime que les 2/3 des utilisateurs de Bike&Go sont des nouveaux cyclistes et la moitié de nouveaux clients du train.

Belgique - Blue Bikes

On trouve des vélos partagés dans 48 gares, situées essentiellement en Flandre et à Bruxelles (4 seulement en Wallonie). La SNCB espère atteindre 115 gares équipées d'ici 2020. Environ 22% des trajets effectués en "train + Blue Bike" remplacent des trajets qui auraient été faits complètement en voiture.

Un partenariat financier original a été institué avec les commune en Flandre : si elles subsidient à hauteur d'1 € la location d'un vélo dans une gare (dont le montant total est de 3€), la région flamande en rajoute un deuxième et l'usager ne paie plus que le dernier euro (système de "tiers payant"). Ce système est en cours de négociation en Wallonie.

Qualités d'un bon service ?

Voici les points communs à ces trois systèmes de vélos partagés :

  • une grande disponibilité (24/24 h en libre-service)
  • une forte visibilité (bien identifiés visuellement, localisés aux sorties des gares)
  • ils font l'objet de campagnes de marketing efficaces
  • on peut louer deux vélos avec un seul abonnement
  • les locations se paient a posteriori, via une facturation mensuelle
  • l'abonnement annuel est peu onéreux (±10 €, voire gratuit aux Pays-Bas)
  • la location d'un vélo se fait à la journée et est peu coûteuse (entre 3 et 4 €)

Nul doute que ces systèmes rencontrent le succès dans d'autres pays européens, là où une politique vélo les encouragera !

Luc Goffinet

En savoir plus

8619 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ