L'hiver arrive ? Ce n'est pas pour autant qu'il vous faut abandonner le vélo... à condition de prendre quelques précautions !

Soyez visible 

Cycliste avec chasuble

Si ce conseil est valable toute l'année, les conditions de visibilité en hiver imposent au cycliste un effort supplémentaire : n'hésitez pas à renforcer l'éclairage réglementaire et à porter des éléments rétroréfléchissants (gilet fluo, bandes réfléchissantes aux chevilles...). Pensez également à nettoyer régulièrement vos phares et vos catadioptres pour maximiser leur efficacité.

► Plus d'info sur l'éclairage : par ici !

Protégez-vous du froid

Cycliste en hiver

Veillez tout particulièrement à protéger vos extrémités : les mains, les pieds, les oreilles et... la tête (car la déperdition de chaleur par le crâne est importante). Multipliez des couches que vous pouvez facilement enlever en cas de besoin : on se réchauffe très vite quand on pédale.
 

Prenez soin de votre vélo

Les conditions hivernales peuvent mettre votre vélo à rude épreuve. Un vélo correctement entretenu est un paramètre important de votre sécurité, c’est pourquoi une attention supplémentaire doit être apportée à l’équipement et à son entretien tout au long de l’hiver.

  • Les pneus : un pneu usé offre une moins bonne adhérence sur un sol humide et froid. La pression doit également être contrôlée régulièrement: une pression trop faible augmente le risque de crevaison, une pression trop élevée peut diminuer l’adhérence au sol. Référez-vous à la pression idéale mentionnée sur le pneu.
  • La chaîne : une chaîne trop grasse accumule la saleté et s’use prématurément. Nettoyez régulièrement votre chaîne avec un chiffon sec, et lubrifiez-la au besoin.
  • Les freins : dans des conditions froides et humides, les patins de freins s’usent plus rapidement, il est donc important de contrôler régulièrement leur état ainsi que celui de vos câbles. Il existe différents types de gommes: les gommes plus tendres offrent un meilleur freinage, surtout dans des conditions hivernales, mais s’usent généralement plus vite.
  • Les dérailleurs : tout comme la chaîne, il est important de les entretenir régulièrement à l’aide d’un chiffon sec, et de les lubrifier afin de les protéger des intempéries et du sel.
     

En cas de neige...

Le déneigement des pistes cyclables est loin d'être une généralité et les conditions de circulation se trouvent dégradées pour l'ensemble des usagers : mieux vaut donc redoubler de prudence !

Cycliste dans la neige
Adaptez votre vitesse aux conditions ainsi que votre trajet.

  • Roulez de préférence dans la neige fraîche plutôt que sur la neige déjà tassée et plus glissante. En cas de besoin, sachez qu’il existe des pneus à clous, qui augmentent l’adhérence sur la glace.
  • Optez pour une pression de pneus minimale, pour une meilleure adhérence.
  • L’accumulation de neige, le sel et le sable sont particulièrement agressifs pour le mécanisme de votre vélo : veillez à le nettoyer régulièrement. Si vous en avez la possibilité, utilisez de préférence un "mulet" (un vieux vélo que vous ne craignez pas d'abîmer).
     

À découvrir aussi...

► Le radar des précipitations sur Buienradar (NL) et Météovista
► Rouler sur la neige et le verglas (Pro Velo)
L'équipement par tous les temps : le guide achat de Pro Velo

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ